Démission du PDG de Ashleymadison.com

Par défaut

Quelques jours après que la base de données du site de rencontres adultères ait été divulguée par des hackers, le PDG du site démissionne.

Le patron du site Ashley Madison, Noel Biderman, se dit être responsable. Il vient de présenter sa démission quand des groupes de pirates ont acquis en juillet 2014 et publié récemment des données appartenant au site. Ces données comprennent notamment le nom des membres du site, leurs préférences sexuelles, les mails échangés…

Après sa démission, personne ne s’est pas encore présenté pour le remplacer. Ce seront donc les cadres de l’entreprise qui vont occuper le poste en intérim. Leur objectif est de rétablir l’image ternie du site Ashley Madison.

On reproche notamment à Noel Birdman d’avoir négligé les actes de piratage. La principale conséquence de cette divulgation sera notamment la désinscription de milliers de membres. En outre, la révélation de la base de données montre aussi que le site ne disposait pas plus de 1% de femmes inscrites et actives. La plupart des profils de femmes sur le site étaient faux. En somme, le site était donc réservé aux hommes qui souhaitaient tromper leur épouse avec un personnage fictif, sans aucun espoir de rendez-vous.

Les conséquences de ce piratage sont aussi tragiques pour les membres, car les autorités canadiennes ont affirmé que 2 personnes se seraient suicidées après la divulgation. Après la publication, un policier travaillant à San Antonio, dans l’État du Texas, aurait également mis fin à ses jours.

Le groupe Avid Life Media, en charge du site, a annoncé que le remplacement de Noel Birdman se fait dans l’intérêt de tous. Il prévoit de ne pas fermer Ashley Madison, mais de tout faire pour que ce genre de situation n’arrive plus.

La société est prête à offrir 500 000 CAN (autour de 330 000 euros) à tous ceux qui pourraient donner des informations permettant de capturer les responsables de cet acte de piratage.

Laisser un commentaire